Histoire

Postkaart Steenkoolmijn van Zwartberg

LABIOMISTA se trouve sur un site dont la riche histoire commence au 20e siècle. On découvre des veines de charbon dans le Limbourg en 1901 et trois mines s’établissent à Genk. Les premiers bâtiments de la mine de Zwartberg sont inaugurés en 1910. L’activité minière bat son plein au milieu des années 50, mais le dernier wagonnet de charbon est extrait en 1966. Les chevalements sont démantelés et la villa du directeur est vendue à la famille Wauters, qui exploite un zoo privé sur les terrains attenants à partir de 1970. Le parc zoologique ferme ses portes en 1997. Après 22 ans à l’abandon, le site trouve avec LABIOMISTA une nouvelle vocation, un avenir prometteur.

La mine de charbon de Zwartberg

Une nouvelle ère commence pour le Limbourg en 1901. Le paysage change radicalement avec la découverte du précieux charbon. Sept mines se dressent dans le bassin charbonnier de la Campine. La mine de Zwartberg produit son premier wagonnet de charbon en 1925. Un accord bilatéral avec l’Italie répond aux besoins : une première vague de travailleurs immigrés arrive en Belgique. Les relations avec l’Italie se tendent après la catastrophe de Marcinelle en 1956. De nouveaux mineurs sont recrutés en Espagne, en Grèce, en Turquie et au Maroc. Des mineurs du monde entier affluent à Zwartberg. Mais la montée en puissance de l’industrie pétrolière tue dans l’œuf le nouvel élan du charbon. Dans un réflexe communautaire, une mine flamande est sacrifiée pour ne pas susciter la colère des Wallons : ce sera la mine de Zwartberg, la mine la plus moderne et la plus productive de Belgique à l’époque. Le coup est dur, la résistance est grande et deux hommes sont tués lors de manifestations. Le calme revient avec l’accord de Zwartberg : la mine ne fermera que lorsque chaque mineur aura retrouvé du travail. Le dernier wagonnet sort de la mine le 7 octobre 1966.

Le zoo de Zwartberg

La famille Wauters rachète en 1967 l’ancienne résidence du directeur de la mine de Zwartberg pour y aménager un zoo. Le 17 mai 1970, Marcel Wauters accompagné de deux lions est reçu à la Maison communale par le bourgmestre pour signer l’acte de fondation du parc zoologique. Le Zoo du Limbourg est inauguré. Le projet est né du profond amour du couple pour les animaux. La famille Wauters reçoit ses animaux en dons et recueille des animaux âgés et souvent maltraités venant de cirques et de zoos en faillite. Elle en achète d’autres. C’est un zoo non conventionnel, qui renouvelle sans cesse ses espèces animales et mène un programme d’élevage intensif. L’immense diversité des espèces et son approche très originale – les animaux courent ici en liberté – font faire l’attrait du zoo mais vont aussi provoquer sa perte. Sans subventions, il est aussi impossible de respecter des normes écologiques et de bien-être animal toujours plus strictes. Le parc animalier est contraint de fermer ses portes en 1997.

Chronologie

  • 1910 Inauguration des premiers bâtiments miniers

  • 1925 Achèvement de la villa du directeur

  • 1966 Fermeture de la mine de Winterslag

  • 1970 Inauguration du Zoo du Limbourg

  • 1997 Fermeture du Zoo du Limbourg

  • 1999 La Ville de Genk rachète les terrains de l’ancienne mine et de l’ancien zoo

  • 2005 La villa du directeur est classée monument historique et le site devient un parc public

  • 2009 Les riverains inaugurent le sentier pédestre balisé ZWAZOO

  • 2014 Premières discussions entre Koen Vanmechelen et le bourgmestre Wim Dries à propos de LABIOMISTA

  • 2015 Koen Vanmechelen tekent concept van LABIOMISTA uit

  • 2015 Début des travaux du site LABIOMISTA

  • 2017 Koen Vanmechelen aménage son studio dans le nouveau bâtiment de Genk le 1er janvier

  • 2017 Commencement de la construction de The Ark (le bâtiment d’accueil), du LabOvo (le pavillon d’accueil) et du Cosmopolitan Culture Park

  • 2018 Inauguration festive de Nomadland. Les riverains découvrent LABIOMISTA

  • 2019 Inauguration de LABIOMISTA